Nos réalisations


2009-2010

Une rencontre de concertation des membres présentée le 4 décembre

Afin de transmettre l'historique, les informations et les enjeux concernant cet axe et de favoriser l'implication des membres dans la détermination des prochaines orientations une rencontre de concertation des membres, sur ce thème a été organisée, tel que mentionné auparavant.

Le développement régional et local, une façon différente de lutter contre la pauvreté! Tel était le thème abordé le 4 décembre dernier, où un peu plus d'une vingtaine de personnes étaient réunies à la salle Maurice Pitre de Trois-Rivières. La rencontre visait deux (2) objectifs principaux : 
- ð transmettre l'historique, les informations et les enjeux concernant l'axe Femmes, pouvoir et développement. 
- ð favoriser l'implication des membres dans la détermination des prochaines orientations.

De plus, en lien avec l'axe Vie associative, trois (3) autres objectifs étaient visés : 
ð - favoriser la compréhension et l'appropriation des enjeux en matière de condition féminine et des dossiers de la TCMFM par les membres; 
ð - développer une plus grande culture de concertation entre les membres de la TCMFM; 
ð - renforcer le sentiment d'appartenance.

Élaboration et adoption d'une politique régionale d'égalité et de parité

Au cours de l'année 2009-2010, une 1ère ébauche de Politique régionale d'égalité et de parité a été rédigée. Pour y arriver, un comité de travail (composé de quatre (4) femmes) formé à partir des membres du comité Femmes, développement régional et local (CFDRL), a été mis sur pied. L'objectif de la dite politique : accroître la représentativité des femmes au sein du Forum de la société civile (FSC) et du conseil d'administration de la CRÉ de la Mauricie pour ainsi favoriser la prise en compte des intérêts et des réalités des femmes de la région. Inspirée de politiques en matière d'égalité et de parité déjà existantes dans d'autres régions, cette première ébauche a été soumise à la direction de la CRÉ de la Mauricie pour lecture et commentaires.

Collaboration aux travaux de la Table Enfance-jeunesse-famille

L'année 2009-2010 aura été une année riche de rencontres sur la question de la conciliation travail-famille, principalement. Au total, sept (7) rencontres du comité de gestion du projet Conciliation travail-famille ont eu lieu, où la Conférence régionale des élus de la Mauricie en est promoteur et où la TCMFM, le Forum jeunesse Mauricie (FJM) et le CRES Mauricie en sont les partenaires. En plus de ces rencontres, une entrevue a été accordée à la TCMFM auprès de la consultante embauchée et une rencontre avec la députée de Trois-Rivières, Mme Danielle St-Amant, a aussi été réalisée. Les résultats obtenus dans ce projet sont éloquents et pertinents : le portrait de la situation en matière de conciliation travail-famille-études ainsi qu'une proposition de plan d'action régional, triennal, ont été réalisés. En plus du travail effectué en sous-comité, la Table Enfance-jeunesse-famille s'est rencontrée à deux (2) reprises.

Organisation de la Journée régionale de l'égalité (JRÉ) Mauricie

Toujours dans le cadre des travaux du CFDRL, une particularité pour l'année 2009-2010 : l'organisation de la Journée régionale d'égalité (JRÉ) en Mauricie. Cette journée qui prenait la forme d'un forum d'information et d'échanges, qui a réuni près de soixante-dix (70) membres, partenaires et alliés à Espace Shawinigan, avait pour objectifs : 
- ð de s'informer mutuellement de la teneur des activités menées en matière d'égalité par les instances locales, régionales et nationales; 
- ð de s'assurer d'une meilleure circulation de l'information relative aux actions menées dans le cadre du plan d'action gouvernemental, notamment entre les instances nationales et régionales; 
- ð d'échanger sur des pistes d'action à venir pour intervenir à l'échelle locale, régionale et nationale en matière d'égalité entre les femmes et les hommes; 
- ð de maximiser la collaboration et la concertation des diverses instances dans la réalisation de leur mandat respectif; 
- ð d'alimenter les travaux en cours dans le cadre du renouvellement du plan d'action de la politique gouvernementale en matière d'égalité entre les femmes et les hommes.

Pour y arriver, un comité organisateur (sous-comité du CFDRL) a été mis sur pied et au total, cinq (5) rencontres ont eu lieu.

Gestion et la promotion de la banque de candidates

Afin d'assurer l'utilisation continue de la banque de candidates et du site Web de Mauriciennes d'influence, une mise à jour régulière a été faite. De plus, une section pour le nouveau réseau des élues municipales, Mauriciennes d'influence, Élues municipales (MIEM) a été ajoutée.

De plus, afin de faire connaître et promouvoir la TCMFM, le projet Mauriciennes d'influence, son site Web et la banque de candidates, une tournée des territoires a été organisée et réalisée en juin et juillet 2009. De plus, des éléments d'information et de sensibilisation sur la démocratie municipale étaient aussi à l'ordre du jour. Ainsi, avec la collaboration du FJM et le Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), la TCMFM a pu faire une présentation à trois (3) municipalités régionales de comtés (MRC) ainsi qu'à la Table des préfets. Les mairesses et maires présents étaient à l'écoute et intéressés.

Réalisation d'activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel

Pour 2009-2010, cinq (5) activités de réseautage et de formation, dont un événement annuel, ont eu lieu.

Tout d'abord, le 4 juin 2009, la formation d'une demi-journée « Pour persuader, il faut savoir communiquer » a été donnée par la coach en communication, Lyne-Marie Germain. L'activité avait lieu au restaurant « Le Castel des Prés » de Trois-Rivières. Une trentaine de femmes ont participé à l'activité.

Ensuite, le 10 septembre 2009, une formation d'une journée intitulée « Parler pour convaincre! » a été présentée par la formatrice Maryse Baribeau de Communiqu' Image. Une dizaine de femmes ont participé à l'activité qui se déroulait à l'Auberge Escapade de Shawinigan.

Le 4 décembre 2009 avait lieu un déjeuner-conférence à la salle Mauricie-Pitre de Trois-Rivières. La conférence avait pour thème « Les conditions de vie des femmes en Mauricie », et c'est la répondante régionale de la Mauricie, du Conseil du statut de la femme, Madame Colette Marcotte, qui en était la conférencière. Plus de trente (30) femmes étaient réunies.

Puis, le 26 février 2010, la première partie de la formation « L'importance de la communication dans le leadership » a été offerte par la coach en communication Lyne-Marie Germain avec la collaboration de la neuropsychologue Irène Duranleau, qui, pour sa part, a présenté une activité sur les intelligences multiples. Une vingtaine de femmes étaient présentes. La deuxième partie de cette formation aura lieu en octobre 2010.

Enfin, la TCMFM, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie (FJM) a organisé la Soirée 10e Anniversaire Mauriciennes d'influence, cette soirée se voulait un évènement annuel rassembleur pour les femmes d'influence de la Mauricie. Un concours, soit les Prix Reconnaissance, a été lancé en février afin de couronner deux Mauriciennes d'influence lors de la Soirée. Une trentaine de mises en candidature ont été reçues pour les deux catégories ouvertes : Mauricienne d'influence de la relève et Mauricienne d'influence de la décennie. Deux (2) conférences de presse ont été organisées, la première le 16 février 2010, pour le lancement des mises en candidature et la deuxième, le 13 avril 2010, pour l'annonce des finalistes de chaque catégorie. Une belle couverture médiatique a été faite lors des deux (2) événements. Puis, sous la présidence d'honneur de Madame Lise Landry, la soirée s'est déroulée le 30 avril 2010 au Musée québécois de culture populaire. Un cocktail réseautage débutait la soirée, suivi d'un souper banquet sous l'animation de Madame Nancy Sabourin, de la remise des prix Reconnaissance et d'un spectacle-rencontre avec la célèbre Clémence Desrochers. C'est plus de 150 personnes qui ont assisté à la Soirée, qui fut un succès. Pour la réalisation de cet évènement, un comité de travail de quatre (4) personnes avait été formé et il s'est rencontré neuf (9) fois pour la concrétisation de cet événement.

Réalisation d'une campagne publicitaire de sensibilisation

La campagne publicitaire « Faites le saut », présentée sur quatre (4) semaines, soit du 14 septembre au 10 octobre 2009, était diffusée à la télévision, à la radio ainsi que dans différents médias écrits de la région. Cette campagne avait un double objectif : inciter les femmes à déposer leur candidature et sensibiliser la population à une plus grande présence des femmes en politique municipale, un enjeu démocratique. Pour le lancement de la campagne, une conférence de presse avait été organisée à l'Auberge des Gouverneurs et plus d'une vingtaine de personnes étaient présentes. La firme Acolyte communication a été retenue pour la réalisation des publicités. Le placement publicitaire, pour sa part, a été confié à la firme NP2 qui a conseillé la TCMFM sur les médias à choisir en fonction du public cible. Il est toujours difficile de mesurer les impacts réels d'une campagne, mais … Au total, ce sont 149 femmes qui ont déposé leur candidature dans les 42 municipalités, qui composent le territoire de la Mauricie. Sur ces 149 candidates, 102 ont été élues. Ce succès ne pouvant être passé sous silence, la TCMFM a émis un communiqué au lendemain des élections qui a suscité beaucoup d'intérêt et de questions de la part des médias.

Maintient d'un dialogue visant à établir une collaboration avec les femmes de communautés autochtones de la région

Pour développer les orientations que le CFDRL pouvait prendre quant aux collaborations futures avec les femmes Atikamekws de la région, un comité de travail sur les femmes autochtone, découlant du CFDRL, s'est rencontré à quelques reprises. L'organisation d'une deuxième rencontre avec ces femmes est en cours. Toutefois, bien que la rencontre n'a pas encore eu lieu cette année, le comité avait proposé de tenir des formations afin de mieux comprendre les réalités de ces communautés. Deux (2) formations ont donc été organisées.

Le 11 décembre 2009, le comité a été reçu à Odanak par Nicole O'Bowsawin, une Abénakise très impliquée. Près de dix (10) femmes ont passé la journée dans le village autochtone : une visite du village, une visite du musée, une rencontre avec une artiste autochtone, un dîner typique et une rencontre avec le directeur général du conseil de bande, étaient au programme.

Puis, le 19 avril 2010, une formation de M. Pierre Lepage, retraité de la Commission des droits de la personne, auteur de du livre « Mythes et réalités sur les peuples autochtones » a offert aux membres du CFDRL la formation portant le même nom. Ce fut une formation plus théorique où les femmes ont pu en apprendre davantage sur la loi sur les Indiens.

Enfin, une rencontre pour le démarrage d'un Centre amitié autochtone à Trois-Rivières a eu lieu où une déléguée de la TCMFM était présente afin de signifier l'intérêt de ses membres à créer des liens avec les femmes autochtones en milieu urbain.

Réalisation d'une tournée scolaire

Encore une fois cette année, la TCMFM, en collaboration avec le Forum Jeunesse Mauricie, a présenté une tournée scolaire dans différents établissements de la région. Au total, cinq (5) écoles ont été visitées, et ce, pour la présentation de la pièce « Double vie » du Théâtre Parminou. Cette pièce se veut un outil de promotion afin d'amener les jeunes, au niveau du quatrième et cinquième secondaire, ainsi que les étudiants et étudiantes du niveau collégial, à s'impliquer dans leur communauté. De plus, la pièce « Double vie » permet de démontrer que les filles, autant que les garçons, peuvent s'impliquer, que ce soit à l'école, dans les loisirs de la ville ou encore au niveau mondial et que ces implications peuvent avoir de bonnes répercussions sur l'avenir des jeunes.

Liste des écoles visitées :

· 1er octobre 2009 : Collège Marie-de-I'Incarnation (CMI) de Trois-Rivières

· 2 octobre 2009 : École secondaire Chavigny, Trois-Rivières

· 6 octobre 2009 : Collège Shawinigan, de Shawinigan

· 14 octobre 2009 : Collège Laflèche, de Trois-Rivières

· 15 octobre 2009 : École secondaire Les Chutes

Au total, 910 élèves ont assisté aux représentations, dont 365 filles.

Réalisation d'activité pour le Réseau des élues municipales (MIEM)

Lors du colloque sur la Démocratie municipale en avril 2009, la TCMFM a annoncé officiellement la mise sur pied du nouveau réseau pour les élues municipales de la Mauricie, soit Mauriciennes d'influence - Élues municipales (MIEM). Réseauter, former et accompagner les candidates et les élues municipales : tel est le mandat que s'était fixé ce réseau. Étant donné la tenue d'élections municipales à l'automne 2009, aucune activité n'avait été organisée avant le 1er novembre, jour des élections. Cependant, afin de célébrer la victoire des femmes qui ont été élue à ces élections, la TCMFM, dans le cadre de son projet Mauriciennes d'influence, en collaboration avec le Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), a organisé une première activité, qui s'est tenue le 28 janvier 2010, à l'Auberge Escapade de Shawinigan.

Malgré une température assez hivernale, une vingtaine d'élues se sont réunies pour faire connaissance et discuter des enjeux de femmes élues. La TCMFM et le MAMROT ont fait la présentation des services qu'ils ont à offrir et un cadeau bien spécial, afin de féliciter les nouvelles élues, a été remis à chaque femme présente.

Selon les évaluations de la soirée, les élues ont bien aimé leur expérience et souhaite maintenir le réseau MIEM actif. Les prochaines activités sont prévues pour le mois de mai et novembre.

Réalisation du Projet VITAL

Initiative du Centre d'éducation populaire de Pointe-du-Lac (CEPPDL), en partenariat avec la TCMFM, le projet VITAL permet à des femmes, dites « les plus loin du pouvoir » de développer un projet d'implication citoyenne dans leur communauté. Développé à partir d'un modèle construit par la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière, et adapté à cette démarche, le projet VITAL comprend une série de rencontres (en 5 étapes) qui peut être modifiée en fonction des besoins de chaque groupe. Pour l'élaboration de celle-ci, un comité de travail, formé d'une travailleuse et de trois (3) membres de la TCMFM, a été mis sur pied et a dû se rencontrer cinq (5) fois.

Pour ce projet, qui est en cours à Pointe-du-Lac, six (6) femmes sont parties prenantes de la démarche et travaillent dans le but de mener à bien l'objectif qu'elles se sont fixées, soit de bâtir un journal par et pour les femmes. C'est le 18 février dernier que se déroulait le lancement du premier numéro de Génération-Elles, la bulle des femmes, le journal créé par et pour les femmes de Trois-Rivières, secteur Pointe-du-Lac.

Depuis janvier 2010, le comité de suivi du projet VITAL travaille activement à son exportation vers une autre MRC, soit Shawinigan. La première rencontre d'information qui permettra au Centre de femmes de Shawinigan de recruter des participantes à ce projet a eu lieu le 30 mars 2010. De plus, autre fait à noter : cette deuxième série d'ateliers, sera coanimée par France Lavigne, du Centre de femmes de Shawinigan et Diane Michaud, du CEPPDL. Une belle manière de ré-expérimenter ce projet pilote mené à Pointe-du-Lac!

Organisation d'un événement « Jeunes candidats aux élections municipales » en collaboration avec la Jeune chambre de commerce et le FJM

Considérant les notoriétés grandissantes de la TCMFM, dans la région, pour les questions qui touchent la démocratie représentative ainsi que la démocratie municipale, la Jeune chambre de commerce de la Mauricie et le FJM ont interpellé la TCMFM afin de se joindre à leurs efforts afin de rendre plus visible les jeunes candidats et candidates qui allaient se présenter aux élections municipales de 2009. Le moyen : organiser un événement, un débat, où les jeunes auraient une plateforme afin de se présenter et se faire connaître tout en alliant des élus d'expérience pour partager leur vécu avec ces jeunes. Un événement où près d'une cinquantaine de personnes étaient réunies à l'Hôtel des Gouverneurs de Trois-Rivières et où quatre (4) jeunes (3 femmes et 1 homme) de la région ont pu être vus et entendus. Une collaboration, un partenariat fort prometteur pour des dossiers d'avenir!